fbpx

Centre Culturel René MagritteCentre Culturel René Magritte

Mute

sam
19
Fév

| Laurent Dauvillée

samedi 19 février 2022 | 20:00

Théâtre Jean-Claude Drouot

« Quand les souvenirs font du bruit, la douleur est muette »

Spectacle seul en scène et sans parole

« Quand les souvenirs font du bruit, la douleur est muette »…

Avec beaucoup de poésie et de fantaisie, cette histoire onirique « parle » de la solitude, de l’amour et de la mort. En fait, elle ne parle pas vraiment car elle est entièrement mimée.

Comme chaque jour, le vieil homme rentre chez lui et s’installe dans son fauteuil. Son téléphone sonne : il ne décroche… jamais ! Il s’assoupit et nous laisse le suivre dans ses pensées, ses souvenirs : des hauts, des bas, des moments simples et des grands événements.   C’est toute la pelote de la vie de Luther qui se délie : l’enfance, la famille, les amis, le boulot et elle, sa dulcinée, sa moitié, sa chérie.

Accompagnées en temps réel de musiques poignantes, de bruitages fantasques et de lumières ciselées, ces tranches d’une vie laissent les portes ouvertes à l’interprétation. Un peu comme lorsqu’on lit un livre : c’est l’imagination du spectateur qui crée le décor, les visages, les accessoires.
Dans la peau de Luther, le comédien athois, Laurent Elmer Dauvillée, se révèle un interprète fabuleux.  Mêlant finesse et générosité, il parvient à nous faire passer du rire aux larmes sans utiliser un seul mot.

« Il y a du Jean Carmet en lui, mais aussi du Roberto Benigni, un zeste de désespoir de Buster Keaton, et la folie d’un Harpo Marx, s’émerveille le comédien et directeur de théâtre Eric De Staercke.   «Mute», c’est le spectacle qui nous rappelle pourquoi on aime le théâtre: on y rit, on y pleure et on sort en pensant que l’on a grandi et que l’on peut sauver l’univers ! »
Ce spectacle – dont le Lessinois Jean-François Delvin régit le son et la lumière – est une fervente déclaration d’amour à la vie et à l’humanité.

Durée : 75’ – Âge : tout public – dès 10 ans

Création et mise en scène : Laurent Dauvillée et Dany Marbaix
Interprétation : Laurent Dauvillée
Sons et lumières : Jean-François Delvin

On en parle

« Qu’est-ce que je me sens en vie après de tels sentiments…Qu’est-ce que j’ai envie de vivre et d‘aimer, aimer, aimer tant qu’il en est encore temps », Sophie, spectatrice.

« Spectacle exceptionnel en effet… Drôle et tendre, plein de surprises…»,
 Patrick Chaboud, Magicland théâtre

« Et puis, une histoire profondément humaine et débordante de tendresse. Cette pièce est un bijou qui vous bouleverse. L’un de nos plus gros coups de cœur en trois ans de Festival », La Pause Spectacle – Avignon 2018