Centre Culturel René MagritteCentre Culturel René Magritte

Le Public et Scènes plurielles
Une vie sur mesure

ven
29
Nov

|

vendredi 29 novembre 2019 | 14:00

Horaire : 14h
Durée : 75 minutes
Âge : secondaire supérieur
Prix : 7,5 € par élève

 

Genre
Théâtre contemporain – récit rythmé
Molière du “meilleur seul en scène” en 2016
Nominé au Prix Maeterlinck 2019

Outils pédagogiques
Bord de scène et possibilité d’annonce du spectacle en classe par les animateurs du CCRM

 


Une vie sur mesure

Après 800 représentations en France, ce chef-d’œuvre débarque en Belgique. Un tout jeune acteur y reprend le rôle… et les baguettes d’Adrien, un Petit Prince des temps modernes qui ne vit qu’à travers la batterie.

Entre Ringo Starr et Forrest Gump, notre héros a le rythme dans la peau, même si dans la vie sociale, il fonctionne en tempo légèrement décalé.

Loin d’être idiot ou attardé, Adrien Lepage est juste différent. Tout commence le jour où ce gamin débordant de joie de vivre se découvre une passion absolue pour la batterie.

On le suit en plan serré dans cette romance en live, drôle et bouleversante. Il évolue sur le plateau entre deux batteries évocatrices de ses rencontres, de ses joies et de ses échecs. Plus belle qu’une destinée flamboyante, c’est une vie sur mesure qui se dévoile.

Les créateurs français cherchaient un jeune interprète belge qui, plus que faire du théâtre, savait jouer de la batterie. Pierre Martin, étudiant au Conservatoire de Bruxelles (batterie jazz) et déjà à l’entame d’une carrière musicale, nous offre une claque magistrale pour sa première venue au théâtre, incarnant avec justesse et candeur un anti-héros au cœur pur.

Molière du « Meilleur seul en scène » en 2016, la pièce voit son succès amplifié en Belgique. Un solo percutant qui réunit tous les âges.

 

De Cédric Chapuis – Avec Pierre Martin – Mise en scène Stéphane Battle – Créateur son et lumière : Cilia Trocmée-Léger – Régie : Sam Seraille – Une coproduction du théâtre Le Public (Belgique) et de la Cie Scènes plurielles (France). Avec le soutien du Tax Shelter de l’Etat belge via Belga Films Fund et de la Communauté française. Photo © Gregory Navarra.