Centre Culturel René MagritteCentre Culturel René Magritte

Comme la pluie

lun
21
Jan

Du lundi 21 janvier 2019 au mardi 22 janvier 2019

Théâtre Jean-Claude Drouot

Lundi 21 janvier : 10h et 13h45
Mardi 21 janvier : 10h
Durée : 50 minutes
Âge : à partir de 9 ans
Jauge : 180 personnes
Prix : 4€ par élève

Un spectacle enivrant où la parole flirte avec le trait, partant de la découverte des grottes de Chauvet pour faire naître le plus naturellement du monde une fresque sous nos yeux.

Jeune public • Peinture • Préhistoire

 

 

C’est incroyable, non ?

Il y a 25 ou 30 000 ans, des hommes, des femmes ont réalisé des dessins sur les parois de grottes dans lesquelles ils sont passés… et la falaise au-dessus de la grotte s’est effondrée, enfermant des chefs d’œuvre, les protégeant pendant des millénaires.

Et nous, qu’aurions-nous envie de laisser que des spéléologues pourraient découvrir dans 25 ou 30.000 ans ?

 

« Moi je crois que je laisserais quelques photos que j’ai faites ou des dessins, un poème peut-être. Oui, je crois que je laisserais des choses comme ça … des choses inutiles … comme la pluie. »

 

Avec pour point de départ la découverte des fresques dans les grottes de Chauvet (F),le spectacle explore les chemins de la création et jette les ponts entre arts de la scène et arts plastiques.

Sur le plateau, la parole se fait rare et laisse la place au trait. Papier tendu sur un chevalet géant, radio K7, fusains et chiffon, le comédien, le comédien s’active, dessine, gribouille, efface, recommence, transforme … Il fait naître une fresque sous les yeux complices du public, tout en papotant, le plus naturellement du monde…

 

 

« On ressort tout simplement avec l’envie féroce de saisir un crayon, une feuille et de laisser courir son inspiration. »Catherine Makereel – Le Soir

« Tu as un très joli coup de crayon ! ». Il suffit parfois d’une phrase valorisante et encourageante dans l’enfance pour donner l’envie d’aller plus loin. Ici, une tante à son neveu qui, du haut de ses 8 ou 9 ans, lui avait fièrement offert son dessin. (…) Des années plus tard, cet homme s’inscrit, la cinquantaine passée, à l’académie. Et depuis, il peint, avec bonheur. » Sarah Colasse – Le Ligueur

 


Co-auteurs Pierre Richards et Philippe Léonard – Avec Philippe Léonard – Scénographie et costumes Catherine Sommers – Musique Philippe Morino et Juliette Richards – Chansons Dancing on the Bridge – Golden Gloss and the Cannon – Don’t let the draw your way – Juliette Richards et Philippe Morino