Centre Culturel René MagritteCentre Culturel René Magritte

Pour illustrer Magritte

Une anecdote émouvante est le point de départ de Un tramway pour Golconde, la nouvelle pièce de Jean-Claude Drouot.

« A l’origine de la pièce, il y a le désir de célébrer cette formidable amitié entre Magritte et Scutenaire, leur amitié qui a duré 40 ans, une connivence établie aussi sur le fait d’être lessinois.

J’ai eu envie de parler de cette amitié sous l’angle d’une anecdote bouleversante en terme de fidélité dans l’amitié. Le 15 août 1987, 20 ans exactement après la mort de Magritte, Louis Scutenaire meurt après avoir vu à la télévision belge un documentaire d’hommage à Magritte. Il regarde l’émission et il meurt juste après, ça me touche beaucoup. » (Jean-Claude Drouot)

Le reportage de ce 15 août, c’est Pour illustrer Magritte dont voici un extrait sur le site des archives de la RTBF. Christian Bussy y interroge les passants à Paris, place du Tertre, à propos du tableau de Magritte Ceci n’est pas une pipe. Ensuite, Magritte lui-même s’exprime.

Un tramway pour Golconde, à découvrir au Théâtre Jean-Claude Drouot les 2, 3 et 4 juin.